bliss you médecine douce

To be or not to be Flexan – comment concilier art de vivre veggie et amour de la viande ?

Je viens d’effectuer un petit séjour en Allemagne. La bière, les vélos, la bonne humeur, le « Guten Tag » souriant, ouais….la classe, vraiment je confirme! Mais c’est aussi les longues heures dans les cafés, salons de thé et autres endroits pour bruncher (rappelez-vous que le Brunch, c’est la vie. Oui, il y a beaucoup de choses qui sont « la vie » pour moi…). Et puis, j’ai remarqué que partout où mes fesses se posaient avant de subir l’attaque du cheesecake à Mille et une calories, il y avait ce mot « Veggie », « Vegan ». Alors je me suis dit, pourquoi pas faire un mini article sur ceux qui kiffent la viande et ceux qui ont décidé d’y renoncer, sans pour autant culpabiliser les uns et faire rager jusqu’au sang les autres? C’est parti!

Alors, qu’est-ce que c’est « être Vegan? ». Tout d’abord, il est essentiel de distinguer le végétarisme et le végétalisme, les deux grands courants de la vie « sans viande ».

  • Les végétariens ne mangent pas de viandes et de poissons + crustacés (même si certains exclus la viande rouge/poulet etc…mais sont ok pour les produits de la mer).
  • Les végétaliens (ou vegan), eux, préfèrent éviter tous produits d’origine animale, comme les oeufs, le lait, le fromage et autres produits laitiers, et le miel aussi.

Les arguments sont multiples et chacun défend sa propre cause, qu’il considère comme importante. – – Mieux pour l’environnement (l’élevage, ça consomme beaucoup d’énergies, de terres*, et d’eau**), – – mieux pour notre santé (Image des muffins Vegan que j’ai fait Dimanche dernier…bave…je confirme), mieux pour l’éthique animal (le bien-être des animaux, contre les conditions dans lesquels ils sont dans les élevages intensifs)….

Beaucoup ne se sentent pas capable de vivre sans viande ou rejettent cette idée tout simplement parce que ce n’est pas dans leur principe et ils ont aussi leurs arguments : santé (Vitamine B12 qu’on trouve dans la viande rouge), préservation de la diversité des races animales (l’élevage permet aussi dans certaines conditions la sauvegarde des espèces bovines ou ovines par exemple), patrimoine gastronomique (High Five les Frenchies!), conservation et valorisation des savoir-faire et savoirs locaux (ex: Jambon de Bayonne)….On a même des mouvements qui se créent pour crier leur amouuuuuur pour la viande (ex: I Love Bidoche).

Et puis pour couper de manière honorable la poire en deux,, il y a les flexitariens(« Flexan » du titre, c’est mon mot à moi). Le principe? On est conscient des enjeux de l’agriculture et de l’élevage, et donc on change aussi sa manière de consommer et de se nourrir. En gros, ils ont plutôt tendance à avoir un régime végétarien mais en faisant néanmoins des exceptions (une fois par semaine, une fois par mois, au restaurant, lors de sorties, d’anniversaire…), et consomment des viandes/poissons/oeufs et autres produits d’origine animale le plus souvent labellisés Bio/Label Rouge/AOC***, en gage de qualité.

Le plus important dans l’histoire, c’est de ré-apprendre à connaitre ce qui existe et ce que l’on mange. Par exemple : le consommateur de viande doit savoir et assumer la réalité des conditions d’élevage et abattoirs. Eh oui ce n’est pas la cigogne qui amène ton steak à 20h tapante le soir dans ton assiette. Et non, ce n’est pas non plus la marmotte qui met ta tranche de jambon dans le sachet plastique (#Pub Milka #Trauma).

Petit point final sur l’alternative à la viande & co : faut pas oublier que l’on a d’innombrables ressources en fer/calcium/protéines dans le végétal comme les légumineuses (lentilles, pois, haricots), le miso (jap’ mon ami), le fameux tofu, les céréales (couscous bulghur, avoine, muesli, riz), les graines (lin, chanvre, sésame), les noix……La liste est incroyablement longue!

A vous de vous renseigner, d’ouvrir les yeux sur les merveilles alimentaires qui existent autour de nous et de trouver votre propre voie désormais !

Mieux que des mots écrits sur un blog, voici une superbe vidéo réalisée par une amie, Marine Spaak (ouais ouais, celle-là même qui a fait la BD un peu plus en haut là!), dans le cadre de sa soutenance sur le bien-être animal (2min46) pour vous éclairer un peu (avec plein de couleurs et une voix choupi).

*Selon la FAO, 70% des terres arables/cultivables sont destinées à l’élevage (pour nourrir les animaux et non les hommes)

** 1kg de viande =15 000 L d’eau en moyenne

***AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) : Protection européenne d’une dénomination de produit alimentaire dont les caractéristiques sont essentiellement ou exclusivement dues au milieu géographique, comprenant les facteurs naturels et humains. Genre le Piment d’Espelette quoi. L’AOP (Appellation d’Origine Protégée) c’est à peu près la même chose mais niveau européen (1992). L’IGP (Indication Géographique Protégée) cela signifie que la production, transformation et élaboration ont lieu dans une aire géographique délimitée. Le Label Rouge, c’est un label dit « de qualité » où le producteur a une charte plus stricte à respecter (ex: élevage plein air de la volaille…). Le Label Bio, c’est encore une charte mais plus stricte (ex: volaille nourrie sans OGM…) et plus de traçabilité.

Merci à Berlande, rencontrée via The Happy Body Network. Elle est ingénieur en environnement (Agro Paris Tech), bloggeuse healthy nutrition et gourmande, elle aime faire le lien entre alimentation et sustainability (développement durable). Son blog : https://lemondedeberlande.wordpress.com

11258105_897402920322300_3025510887575318980_n

Un grand merci à THE HAPPY BODY NETWORK, pour le partage. C’est un blog anglais pour les amoureux de l’alimentation healthy et fun. Visitez son blog : http://www.thehappybodynetwork.com/

Image1

VEGETARIEN : plus de détails sur cette philosophie, c’est par ici avec les explications de Gregory Decroix : http://wp.me/p5vyxr-bO

 La vie est une expérience, BLISS YOU.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.