5 raisons d’oublier ses mails en vacances

En dix ans, le numérique a tout envahi, y compris nos week-ends et nos vacances. Avant cette invasion, les entreprises étaient elles moins performantes ? Moins efficaces ? La réponse est bien entendu : non. Est-ce inéluctable ? Non, et certaines entreprises lancent des expérimentations intéressantes.

Allez… avouez. Quand vous allez partir cet été, la déconnexion avec le bureau ne sera pas complète. Il y aura ce petit fil à la patte : le smartphone ! Pour ceux de ma génération (ie plus de 40 ans), vous vous rappelez comment cela se passait il y a 10 ans, pas si loin de ça en fait ! Éventuellement, un coup de fil s’il y avait une urgence… mais rien de plus. Comme diraient ceux de la génération d’après : le kiff en quelque sorte, et les entreprises se passaient très bien de notre cerveau pendant ce temps sans pour autant cesser de fonctionner !

Impossible de revenir en arrière ? Pas si sur !

Daimler a donné cette possibilité depuis l’année dernière à ses collaborateurs avec son programme « mail en vacances ». Le principe, lorsque vous mettez en marche votre répondeur automatique, tout mail entrant est automatiquement effacé ! Le mail d’absence suivant est alors envoyé :

« Bonjour, je suis absent(e) du XX/XX/2016 au XX/XX/2016 pour mes congés annuels et je ne suis pas joignable. Votre mail ne m’a pas été délivré. Vous pouvez transférer ce mail à lestagiairequinapasdevancances@pasdebol.com ou me le renvoyer après mon retour, je me ferai alors un plaisir de vous répondre.

Je vous souhaite une bonne journée ».

Finie la corvée des 800 mails au retour de vacances. C’est pas génial ? Chez Daimler, 84 % des salariés ont adopté ce système dès la première année et l’entreprise ne s’est pas effondrée. Mieux, les collaborateurs ont pu bénéficier des avantages suivants :

1- Franchement, ce truc de mails en permanence, c’est injuste, non ?

Les salariés ont enfin retrouvé la véritable signification du mot vacances ! Le smartphone est plus qu’un fil à la patte, il est le rappel que même en vacances, votre temps appartient à l’entreprise. L’initiative de Daimler met clairement en avant qu’en dehors des périodes travaillées, le salarié doit s’occuper de lui et de sa famille.

2- Vous prendrez conscience que nul n’est indispensable au bureau

La première année, cela sera peut-être difficile à accepter pour certains, mais une organisation qui ne peut pas tourner en l’absence de tel ou tel est une organisation bancale voire dangereusement organisée. En effet, si une entreprise ne peut se passer de quelqu’un pendant deux ou trois semaines de vacances, que se passe-t-il si ce même collaborateur tombe malade ou, pire, démissionne ?

S’entrainer à l’absence pendant les vacances est un bon test en la matière, pour l’entreprise, mais également pour le collaborateur qui verra la pression et la culpabilité redescendre d’un niveau. Si je pars en vacances et que je ne fais rien pendant celles-ci, je ne suis pas un mauvais collaborateur.

3- Vous déconnecterez vraiment

Ne plus s’endormir en pensant au client X, au problème Y ou à la réunion des actionnaires du lendemain, c’est ce qui s’appelle déconnecter. Sans cette déconnexion totale, les batteries sont moins rechargées au retour. Pour ceux qui ont la chance de faire des trucks dans des zones reculées sans couverture réseau le savent bien. Rien de plus extraordinaire que de laisser un message sur sa boite vocale disant ; « je ne peux être joint pendant 15 jours, inutile de laisser un message, je vais être dans l’impossibilité technologique de vous répondre ».

4- Vous reviendrez (vraiment) en pleine forme

C’est l’objectif des vacances… non ? Passer 1 heure par jour au téléphone avec le bureau, ou une demi-heure par jour à vérifier qu’il n’y a pas de catastrophe au bureau laisse nos niveaux de stress au même niveau qu’en partant. Pour mieux dormir, mieux se consacrer à ses vacances et donc se reposer pleinement, il faut déconnecter. Et là, l’entreprise y trouve tout son intérêt !

Daimler est encore plus pertinent en effaçant les mails entrants. Lequel d’entre nous n’angoisse pas quelques jours avant de rentrer de devoir traiter 800 mails ? Là… toutes les questions seront nouvelles et on ne reprend pas son travail en gérant des retards !

5- Vous envoyez des ondes positives

En tant que manager, donner cet exemple déculpabilise vos collaborateurs pendant leurs vacances ! Ce n’est pas parce que l’on est manager que l’on doit être sur le pont 365 jours par an et cela est vrai de tous. Un chiffre est absolument effrayant : 3 millions d’actifs ont fait ou vont faire un burn-out cette année ! Je ne prétends pas que supprimer les mails pendant les vacances est une solution,  mais il n’y a pas de doute que se reposer vraiment pendant des congés peut faire retomber la pression. Le mouvement ne peut venir que d’en haut !

Conclusion

L’Allemagne est très en avance sur la réduction de la dépendance numérique. Volkswagen ferme certains serveurs mail après 18.00, Daimler lance cette initiative pendant les vacances. Ce sujet devient de plus en plus important pour une raison : la présence du numérique dans notre quotidien est devenue absolument totale en un temps record !

Je me rappelle encore du temps, il n’y a pas si longtemps que cela, où mon téléphone portable était un BeBop et qu’il n’y avait pas de mails en entreprise… passé le Boulevard Périphérique, je n’étais pas joignable… une petite partie de bonheur perdu ?

Sources : Gaël Chatelain

Vous pouvez également visiter mon blog pour en savoir plus sur moi, découvrir d’autres articles ou m’écrire : www.gchatelain.com

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.