L’hypnose cas concrets : tabac, angoisse, perte de poids

L’hypnothérapie sert à contourner le conscient, qui nous fait douter et juger en permanence et constitue un barrage pour accéder à nos ressources intérieures.

Quand on entre dans cet état agréable, situé entre la relaxation et le sommeil, on communique avec le subconscient, contenant nos mémoires et nos habitudes.
Cécile Argy praticienne sur Bliss You intervient pour apaiser le terrain émotionnel et obtenir un changement de comportement alimentaire et réussir une perte de poids, ou pour éliminer un sentiment de tristesse ou de détresse profonde, la confiance en soi, des angoisses ou des tocs etc…
Car ces réactions ne sont finalement que des phénomènes de protections du subconscient. Quelque-soit le problème, nous allons trouver son origine pour travailler à la racine.

L’Hypnothérapie obtient 98% de réussite simplement du fait que ce n’est pas une dépendance phyisiologique mais psychologique. Au cabinet Hypnosource à Boulogne sur Seine, Cécile propose une formule de 2 à 3 séances pour un arrêt avec un hypno-coaching de 2 heures, un traitement émotionnel et toujours la possibilité de revenir pour vous sentir accompagné et soutenu. Egalement un audio pour remplacer la cigarette.

Voici quelques exemples et des témoignages concrets pour bien se projeter dans l’hypnose et la résolution des blocages qu’il permet :

Arrêt du tabac

« Je m’appelle Sébastien j’ai 30 ans. Après des centaines de tentatives d’arrêt du tabac infructueuses, j’ai finalement décidé d’essayer l’hypnose.  De nature très cartésienne et les pieds sur terre il m’était assez difficile de concevoir cette « méthode » comme sérieuse et objectivement capable de m’aider. Je me suis néanmoins lancé et j’ai donc rencontré Cécile pour une première séance très agréable… et l’effet a été immédiat.
Je n’ai depuis plus touché à une seule cigarette alors qu’auparavant il m’était impossible d’arrêter de fumer plus de quelques jours d’affilés. L’odeur me donne aujourd’hui des nausées et je ne comprends pas comment j’ai pu tant d’années rester dépendant de la cigarette. À 30 ans cette décision a été la plus importante de ma vie et a changé définitivement mon quotidien. »

Perte de Poids :

– Une jeune femme de 24 ans consulte pour un problème de surpoids.
Elle a aussi des excès de colère, au cours desquelles elle dit ne pas se reconnaître.
Son poids aussi, fonctionne comme un yoyo.
Lors de l’hypnose, elle se trouve à 5 ans dans une scène où son père casse tout au moment de la séparation avec sa femme. Suite à la séance, elle dit : ‘Je me suis sentie plus adoucie, même mon copain me l’a dit. Bizarrement mon père revient vers moi. Je me sens mieux avec moi même, moins triste et malheureuse qu’avant. Sur le plan alimentaire, ça va très bien. Je me suis remise au sport et j’ai perdu plusieurs kilos.

– Une jeune femme de la trentaine a une quinzaine de kilos en trop et souhaite perdre du poids. Elle n’y arrive pas car elle est abonnée au régime, mais elle perds, puis reprend…

‘j’ai un vrai vice, le grignotage, toute la journée’. Quand je grignote, je n’ai pas faim, mais je suis fatiguée et stressée.

En hypnose, elle se trouve adolescente,  avec des sucreries à profusion au goûter car ses parents travaillent dans les bonbons. Puis une émotion forte remonte, elle pleure et dit : ‘je ne me sens pas aimée.’

Colère :

Un homme de 47 ans venu pour un traitement de la Colère dit : ‘je suis toujours surpris de pleurer. En fait ce ne sont pas des larmes de douleurs, c’est de la tristesse mais aussi du bonheur, dans l’imaginaire que je produis, cette réconciliation produit des pleurs de bonheur ; cela demande à sortir et cela sort comme cela.

Crise de Panique :

Une femme d’une quarantaine d’année, mère de trois enfants et gérante de société consulte pour des crises de panique très handicapantes. Ses symptômes sont : la gorge serrée, impression qu’on lui tord les boyaux, diarrhées. Elle évoque trois événements marquants dans sa vie : un accident ayant pu créer un stress post-traumatique, mais pourtant une crise avant son mariage dix ans avant, Elle a très peur de rentrer en hypnose. Un autre choc émotionnel était survenu lors du décès par mort subite d’un nourrisson dans une garderie où elle avait laissé son enfant.

Le subconscient va dérouler le fil pour révéler tout autre chose :
Elle se trouve d’abord à 29 ans, avec une abréaction sur la peur d’être seule. La sensation forte est dans le visage, la tête, comme s’il y avait du noir devant, et qu’elle n’y voyait pas clair. Elle insiste : comme du noir devant moi…

Puis elle se voit à 6 ans, la petite fille lui tourne le dos. Elle ne veut pas parler. Elle a peur de quelque-chose qu’elle ne voit pas. L’émotion est très forte.

Enfin, elle la conduit dans sa chambre où elle avait très peur du noir car son père fermait la porte.

A la fin de la séance, elle dit : je n’aurai jamais pensé que c’était le vrai déclencheur. Je n’aurai pas trouvé par moi-même. Effectivement, quand j’ai des crises, j’ai du noir devant moi.
Quelques jours après, elle raconte avoir été très fatiguée mais n’avoir eu aucune montée d’angoisse. Elle y pense mais cela ne monte plus. Le mécanisme est parti. ‘Cela fait 38 ans que j’avais cette peur. Vous m’avez enlevé un poids car j’ai une vie de famille très intense, trois enfants.’

 

Merci à Cécile pour ses partages concrets qui nous projette plus facilement dans l’hypnose !

Retrouvez-là sur blissyou.fr 

bliss you médecine douce

bouton de prise de rendez-vous

Bandeau vers Blissyou.fr

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.