Articles

bliss home

Squatte le meilleur spot de Paris cet été !

Cet été, on vous offre votre jardin privatisé à Paris !
La caresse de l’herbe fraîchement coupée sous vos pieds nus, le doux chant des oiseaux dans les arbres, le soleil qui réchauffe votre peau…
BIENVENUE chez BLISS HOME !
Un oasis de 90m2 en plein coeur de Paris rien que pour vous et vos potes. Quel luxe ! Vous en avez toujours rêvé. Surtout à l’approche de l’été et des parcs bondés. Et si ce rêve devenait réalité ?
Cet été, on vous offre les clés de BLISS HOME et de son magnifique jardin arboré pour profiter avec vos amis en toute intimité : pique-nique champêtre, EVJF, brunch dominical, pizza & match de foot entre potes… Vous êtes chez vous !
Réservez BLISS HOME rien que pour vous (contrepartie à 45€) : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/bliss-home-nouveau-lieu-pour-le-corps-l-esprit
– Dates à définir ensemble entre le 15 juillet et le 30 août
– 1 après-midi ou 1 soirée au choix
– 10 personnes max
– Boisson/food non inclus
bliss home
Bliss you médecine douce

Agnès Folléa, praticienne Bien-être et Développement personnel

1/ Qui es-tu ? quel est ton parcours ? Comment en es-tu arrivé là ?

J’ai travaillé durant 15 ans dans le transport international et la logistique, dans des entreprises internationales. Un long travail sur moi démarré il y a une dizaine d’année m’a permis d’entamer avec conviction ma reconversion. Ou plutôt de reconnaître quel devait être mon action dans le monde. J’ai peu à peu ressenti le besoin de m’investir dans un projet porteur d’énergie nouvelle, au profit du bien-être global d’autrui. Grâce à mon cheminement, je me suis nourrie de mes expériences de développement personnel, de pratiques spirituelles et de multiples soins du corps et de l’esprit. Je suis à mon compte depuis Janvier 2015, après deux années dédiées à me former. Convaincue d’avoir trouvé ma place dans le domaine du soin à l’autre, j’avance désormais avec joie et lumière dans cette nouvelle expérience !

 

2/ Quelle est l’approche de ton métier en quelques mots, selon toi ?

C’est une approche holistique et de profonde connexion (ou reconnexion) avec son âme. Je souhaite transmettre à chacun l’importance de reconnecter le corps et l’esprit et de faire en sorte que les deux fonctionnent en harmonie. Cela demande du courage et de l’implication de comprendre la démarche et aussi beaucoup de douceur avec soi-même.

J’ai commencé par proposer un axe de travail en 3 points: Bien-être et détente avec le Massage Relaxant Unifiant, Médecine Douce grâce à la Réflexologie Plantaire et enfin Développement personnel par La Trame®.

Aujourd’hui j’ai recentré mes services sur La Réflexologie et Trame®.

Enfin, j’ai une approche très intuitive des besoins de la personne que je reçois. De même, mes capacités personnelles de transmission d’informations se sont ouvertes. Ainsi, j’accueille ce qui m’est transmis pour mes consultants grâce à mon potentiel médiumnique.

 

3/ Quels sont les principes fondamentaux de ton métier ?

La bienveillance, l’écoute et la responsabilité sont pour moi des principes essentiels dans mon métier.

L’écoute, pour comprendre quel est l’objectif de la personne en venant me voir.

La bienveillance et l’attention, pour respecter chaque être dans ses possibilités et limitations et lui permettre de laisser émerger ce qui est possible.

La responsabilité dans mon engagement, ma pratique et mes capacités. Et enfin, comprendre que prendre soin de soi est une action quotidienne, engagée et impliquante.

 

4/ Comment se déroule la 1ère séance ?

Une trame est un soin corporel (soin vibratoire,principes de l’alchimie) qui dure environ 45 mn.

La première séance est d’abord un dialogue afin de comprendre les besoins et les souhaits, exprimés ou non. Je pose également quelques questions d’adapter mon soin puis explique le déroulement de la séance et de ma pratique.

J’explique que cette pratique demande un suivi recommandé sur plusieurs séances afin de  permettre le nettoyage efficace des mémoires et de faciliter les déblocages ou libérations émotionnelles.

La personne est habillée sur une table de massage. Le toucher est très subtil. Il s’agit d’un protocole de 16 gestes des mains,  commençant par le thorax, la zone abdominale, je passe ensuite sur les pieds et jambes et je remonte progressivement au ventre puis la poitrine et je termine par la tête.

Un temps d’échange est privilégié avant et après chaque séance.

 

5/ A qui s’adresse ta pratique ?

De manière générale, ma pratique s’adresse à toute personne désirant s’accorder un moment de bien être, ou bien retrouver une harmonie de vie. Mon travail est principalement sur le corps mais les bénéfices sont multiples.

Cependant et de par mon expérience, j’invite également toutes les personnes en souhait de transformation, de création ou désireuse de changements à essayer cette pratique.

La trame s’adresse à toute personne désirant avancer dans ses projets de vie, se libérer de blocages émotionnels ou douleurs corporelles, retrouver sa créativité, sa joie. Ce soin permet rétablit une circulation harmonieuse de l’énergie.

  

6/ Quel est ton crédo/ta philosophie dans la vie ?

Dans ma vingtaine, une calligraphie arabe avec la citation suivante m’avait particulièrement touchée. J’ai constaté avec le temps, qu’elle me correspondait plutôt bien.

« Tu ne peux pas avancer toi-même dans la vie, sans être toi même le chemin»

 

Merci Agnès ! 

 

Si La Trame vous intéresses, n’hésitez pas à prendre rendez vous sur BLISS YOU avec Agnès ! 

 

Vous pouvez bénéficier d’une réduction de 15% sur votre séance avec le code promo : BLISSTRAME.

 

bouton de prise de rendez-vous

 

Caroline de Surany, coach révélateur de soi

Je suis coach de vie aujourd’hui car je sus convaincue que tout le monde a de nombreux talents et que chacun peut trouver son équilibre et contribuer à un monde meilleur. C’est surtout une question de connaissance de soi. Ayant vécu l’incertitude, le questionnement, le besoin de me recentrer, je peux grâce à mon expérience vous aider et vous comprendre.

Caroline-de-surany

Créative de nature, j’étudie les Beaux Arts, puis je deviens animatrice radio sur Fip, Radio France. Je rédige ensuite pendant 7 ans des tests et articles psycho pour Cosmopolitan. Férue de liberté je lance mon propre magazine en ligne http://www.carolinedaily.com je l’anime et le propulse parmi les sites de lifestyle les plus populaires. Après quelques chamboulements personnels, je pars vivre un an en Inde dessiner des robes, pour une ONG qui fait vivre les villages de pêcheurs du sud est du pays.

C’est à ce moment là que je me forme à l’hypnose et deviens hypnothérapeute, j’apprends le coaching, je découvre le Reiki que j’étudie et deviens Reiki Master, puis pour compléter ma formation corporelle j’apprends le Watsu, shiatsu aquatique.

A nouveau à Paris depuis septembre 2015, je donne des cours de chance à la School of Life, anime des ateliers créatifs pour mieux se connaître et donne des séances de coaching individuelles dans mon Atelier des Talents dans le 18e.

Ma conviction : La voie du succès en tout c’est être soi, bien se connaître est la clé.

“ C’est notre lumière, pas notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous nous demandons : qui suis-je pour être brillant, merveilleux, talentueux, fabuleux ? En fait qui sommes nous pour ne pas l’être ? Jouer petit ne sert pas le monde.” Marianne Williamson

boutou de prise de rendez-vous

Bandeau vers Blissyou.fr

bliss you médecine douce

Aurélie Ingrand, praticienne en sophrologie

Aurélie Ingrand est sophrologue, relaxologue et thérapeute en relation d’aide.

Elle nous a déjà expliqué la relation d’aide (cf. Psychopraticienne en relation d’aide). Dans cette interview, elle nous parle des bienfaits de la sophrologie.

 

Qu’est-ce que la sophrologie ?

C’est une discipline qui allie la respiration, la détente musculaire et la visualisation.

  • La respiration permet d’atteindre un premier niveau de détente et est une bonne porte d’entrée pour réussir à calmer son mental et le focaliser sur ses sensations corporelles.
  • La détente musculaire permet d’amplifier le niveau de relaxation due à la respiration, de continuer à se focaliser sur ses sensations et de mieux intégrer son corps (pour les personnes très mentales en particulier). Une fois détendue, on atteint déjà un premier niveau de travail : notre esprit est calmé (voire vide ! quel bonheurJ), on se sent bien ! On est aussi dans la zone de travail de la sophrologie, c’est-à-dire entre la veille et le sommeil (comme quand vous allez vous endormir mais que vous êtes encore conscient).

 

  • La visualisation va elle permettre de travailler plus spécifiquement sur vos problèmes (ce ne sont que des exemples parmi d’autres) :
    • De stress: on part dans le paysage qui représente la détente pour vous. Ce paysage va pouvoir devenir votre refuge où la pression n’a pas sa place !
    • De l’angoisse : vous vous visualisez dépassant cette angoisse sans problème. Une fois que vous l’avez franchi en imagination, le faire en vrai est beaucoup plus facile (le cerveau ne fait pas vraiment la différence entre l’imagination et le réel).
    • Des problèmes de sommeil : on instaure un réflexe qui va vous permettre de retrouver cet état de détente profond en un seul geste…

La sophrologie est une thérapie brève et il suffit parfois de quelques séances pour régler un problème important. Cependant, ce n’est pas une baguette magique et il faut s’entrainer et l’intégrer dans sa vie de tous les jours pour que cela soit réellement efficace.

 

Comment se passe une séance ?

La première séance est toujours particulière car elle va nous permettre de faire connaissance et de voir si nous pouvons travailler ensemble.

Ensuite, les séances commencent par une discussion où l’on fait le point sur l’entre deux rdv (la pratique, les évolutions, vos ressentis…) et où je vous présente le protocole que nous ferons lors cette séance.

Peut commencer alors la détente et la visualisation. Cela peut se passer allongé, assis ou debout en fonction du protocole mais aussi de ce qui vous convient le plus.

La plupart des séances sont enregistrées pour que vous puissiez les réécouter et donc vous entraîner chez vous. Enfin, nous discutons de vos sensations sur ce protocole, sur ce qui vous a posé problème, ce qui vous a plu afin que je puisse m’adapter complètement à vous lors des séances suivantes. Nous décidons enfin ensemble ce que vous pourriez faire d’ici la prochaine fois.

 

boutou de prise de rendez-vous

 

Bandeau vers Blissyou.fr

Sport, Massage, Paris, Coach, Yoga, Happiness, BLISS YOU

Être coaché pour trouver le job idéal !

Le coaching est un accompagnement parfaitement adapté à la recherche d’emploi.

Premièrement, sur la question centrale : quel job rechercher ? Pour quelle sorte de boulot êtes-vous fait ? Le coaching aborde la question du sens, des valeurs, de l’identité, voire de la mission de vie, tout en gardant en tête les besoins matériels et les contraintes pratiques de la personne à un temps T.

 

Êtrecoaché, aide à garder le cap et à conserver sa bonne humeur. Les périodes d’inactivité professionnelles peuvent donner lieu à une baisse de moral et de l’estime de soi, voir à des angoisses (dans la mesure où la société actuelle exige que chacun soit productif, occupé, actif). L’accompagnement permet de dépasser des blocages, des croyances limitantes (ex : « Je suis nul en langues. ») et d’identifier ses méthodes de sabotage habituelles dans le but de mettre en place des contre-mesures.

 

Le coaché pourra établir sa méthodologie de recherche d’emploi et être plus créatif : comment faire appel à son réseau, comment sortir du lot, en bref, comment oser !

Il s’agit aussi de s’organiser, comme si la recherche d’un job était un travail en soi. Cela permet d’augmenter l’efficacité et de profiter du temps libre qu’il reste ! Pour entamer des projets, de nouvelles activités, il faudra être créatif en cas de budget limité !

Viendra ensuite le travail sur la préparation et le stress des entretiens d’embauche, et sur l’image de soi (que l’on renvoie à l’autre, même inconsciemment).

 

Sport, Massage, Paris, Coach, Yoga, Happiness, BLISS YOU

 

On ne peut faire l’économie de la question du coût d’un coaching ! Lorsque l’on souhaite se faire coacher, il est important de se renseigner sur les tarifs existants, en gardant en tête que c’est un investissement à long terme. L’autonomisation du client permet de dégager des freins de manière définitive. Le coaching est limité dans le temps (contrairement à thérapie classique) et assez long pour faire travail en profondeur (je compte en général une dizaine de séances).

Si vraiment vous n’avez pas les moyens, il existe des écoles de coaching dont les élèves ont besoin de clients à accompagner à un moindre prix voire gratuitement, sous la supervision de coachs expérimentés.

 

Par Mahalia Grillot, Coach de vie de BLISS YOU

Source : www.mahaliagrillot.com

 

La vie est une expérience, BLISS YOU.

 

 

bliss you médecine douce

Ikigai : Trouvez votre raison d’être

Ikigai est un mot japonais que j’aime beaucoup car il désigne à la fois la raison d’être d’une personne, sa mission de vie, mais aussi la joie de vivre.

Intéressant mélange non ? Lier le travail à la joie… Pas très français. Et pourtant la tendance est au changement de carrière, plus lors de la fameuse crise de la quarantaine, mais de plus en plus tôt : on se remet en question, on a envie de donner du sens à ce que l’on fait. Chacun, selon les Japonais, a un voire parfois plusieurs ikigai cachés. Leur révélation exige une longue investigation sur soi, c’est une recherche de l’ordre de l’intuition plus qu’intellectuelle bien sûr puisqu’il s’agit surtout de le sentir.

Une telle quête est considérée comme essentielle, puisqu’on pense que la découverte de son ikigai apporte la satisfaction et du sens à sa vie. En particulier dans la culture Okinawa où l’ikigai est perçu comme une raison de se lever le matin. D’après Dan Buettner, auteur américain travaillant pour National Geographic, l’ikigai serait, au delà de leur régime très connu, une des raisons de la fameuse longévité des Japonais dans cette région. En effet se lever heureux et se remplir de joie par le travail que l’on va accomplir cela fait rêver. Alors comment trouver votre/vos ikigai ? En vous posant les quatre questions fondamentales du moins pour trouver votre voie pro, car l’ikigai peut aussi être une personne, votre famille, vos enfants. ­

 

Qu’est-ce que j’aime ? Quelles sont mes passions ? Mes valeurs ? ­ Quels sont mes talents ? Mes dons ? ­ De quoi le monde a­-t ‘il besoin ? Qu’est ce qui peut me rapporter de l’argent ? Ce que vous aimez, la question peut sembler simpliste mais on se la pose si peu, et on prend si peu le temps d’y répondre honnêtement qu’en fin de compte elle est plus complexe qu’il n’y parait. Un excellent moyen de trouver un début de réponse est de vous replonger en enfance et de repenser à ce qui vous animait très jeune, avant que l’on vous dise que c’est inutile ou impossible. Une autre piste : penser aux activités qui vous font vous sentir vivant, celles qui font défiler les heures comme des secondes.

 

ikigaischema

 

Pour trouver vos talents, il faut regarder du côté des compliments que l’on vous fait souvent, c’est une bonne piste.

Observez aussi ce que vous faites avec une grande facilité mais qui parait complexe voire impossible aux autres. On a tendance à sous estimer ou à ne même pas remarquer nos talents tant ils nous semblent évidents et faciles, soyez vigilents. Ce dont le monde a besoin, l’info est peut être plus simple à trouver, reste à faire coïncider la réponse avec ce que vous êtes capable d’apporter. Ce qui peut vous rapporter de l’argent, c’est l’aspect le moins fun de la question mais qui reste essentiel. Rassurez vous généralement quand vous aimez faire quelque chose pour lequel vous avez du talent et dont le monde a besoin, il est rarissime que cela ne soit pas rémunérateur, reste à trouver comment, et là il faut parfois faire preuve de créativité et de débrouillardise, mais c’est une autre histoire.

Par Caroline De Surany, Coach sur BLISS YOU

Source : Caroline De Surany

 

La vie est une expérience, BLISS YOU.

 

 

 

 

 

 

 

From Spring to Summer : Les ateliers BLISS YOU

Pendant que les fleurs dénudées par l’hiver se parent de couleurs, comme un baume pour l’esprit, les premières pluies du printemps font renaître en nous, un sentiment de liberté. Le printemps nous apporte l’énergie nécessaire de renouvellement de soi comme un passage vers une rive insoupçonnée de nous-même. Réveillez le printemps en vous avec nos ateliers INTO THE BLISS pour accueillir l’été en sérénité.

 

MASSAGE ASSIS AUX PAVILLONS DES CANAUX

Tous les jeudis à partir du 7 avril jusqu’en juillet de 16h à 18h, au Pavillon des Canaux

Passez nous voir dans ce lieu convivial pour une pause détente et relaxante en compagnie des praticiens BLISS YOU. Des petites séances de 10 à 20 minutes de massages assis (de la tête aux pieds, des épaules aux mains, des mollets aux pieds) pour évacuer les tensions qui vous raidissent.

Participation : 10 € pour 15 minutes

Détails ici : BLISS YOU au Pavillon des Canaux

 

Image1

 

INTO THE BLISS : ATELIER MORNING YOGA VITAMINÉ

Samedi 09 avril au Pop Store de YUMI de 10h30 à 12h00

BLISS YOU et Claire Counilh de My yoga is Claire vous donnent rendez-vous au Pop Up Store Yumi le 9 avril à partir de 10h pour une séance de morning yoga vitaminée pour faire le plein d’énergies.

Infos et Réservations ici : Morning Yoga Vitaminé

Image3

INTO THE BLISS : ATELIER REIKI- SOPHROLOGIE

Samedi 09 avril de 11h à 13h.

Aurélie INGRAND, sophrologue et Carole DOS SANTOS, thérapeute en Reiki traditionnel vous invitent à ce premier atelier découverte de relaxation alliant leur discipline respective. Venez-vous initier à une détente comme jamais auparavant avec notre formule inédite alliant sophrologie et reiki.

Infos et Réservations ici : Atelier Reiki – Sophrologie

 Image4

INTO THE BLISS : VIVRE L’INSTANT PRÉSENT

Samedi 09 avril au Pop Store de YUMI de 14h à 15h30

BLISS YOU et Mahalia Grillot, Coach de vie vous convient à un atelier spécial Eckhart Tolle : comment l’intégrer dans votre quotidien ? Qu’est-ce que l’on appelle le MOMENT PRESENT ? Ce grand auteur qui a écrit le best-seller LE POUVOIR DU MOMENT PRESENT est inspirant sur plusieurs concepts que nous tenterons d’intégrer dans notre quotidien à l’aide d’astuces pratiques !

Infos et Réservations ici : Atelier Vivre l’instant présent

 

INTO THE BLISS : ATELIER YOGA & HYPNOSE

Samedi 23 avril de 14h à 17h au Méli-Mélo

Animé par Sarah DOVAL, enseignante de Yoga de Treehome et Adrien MOULARD, hypnothérapeute de Votre Hypnose ParisApprendre à Lâcher-prise, calmer le mental, se recentrer sur soi. Un atelier qui vous apprendra à vous détâcher de vos propres peurs grâce à des techniques simples de relaxation et de lâcher-prise.

Infos et réservations ici : Atelier Yoga & Hypnose

 

Image7

GET INTO THE BLISS : AFTER BRUNCH AU BAR À BULLES

Dimanche 24 avril de 12h à 18h au Bar à Bulles

BLISS YOU investit les murs du Bar à Bulles dans un cadre bienveillant et chaleureux pour une parenthèse de détente et de relaxation, guidé par des praticiens à l’écoute de votre bien-être.

Infos et réservations ici : GET INTO THE BLISS

INTO THE BLISS : YOGA VINYASA & RÉFLEXOLOGIE

Samedi 14 mai de 14h30 à 17h30 au Méli-Mélo

Animée par Maria Rosillo Boudon de VivaYogaExpert en Réflexologie plantaire et en Yoga. Nous commencerons cet après-midi d’atelier par un yoga vinyasa d’1h30. Après une relaxation en Savasana nous passerons à la réflexologie plantaire sous forme d’atelier-duo. Les Dimanche 29 mai, 26 juin et 31 juillet, BLISS YOU sera également au bar à bulles. Save The date !

Infos et réservations ici : Atelier Yoga & Réflexologie plantaire

 Sport, Massage, Paris, Coach, Yoga, Happiness, BLISS YOU

Stay tuned for the next INTO THE BLISS 🙂 
bliss you médecine douce

Lâcher prise avec la méditation consciente !

1- Commencez, tout simplement !

La méditation ça fait du bien. Des études le prouvent, mais le premier pas est toujours un peu difficile, on hésite à s’y mettre. Le meilleur moyen, c’est de ne pas le prendre trop au sérieux et de se lancer. Il suffit de s’asseoir et de ne rien faire pendant environ 5mn.

2- Installez-vous au calme.

Pas besoin d’adopter la position du lotus, il faut juste être confortablement assis avec le dos bien droit pour pouvoir respirer profondément. Imaginez que votre tête est un ballon qui s’élève lentement.

3- Concentrez-vous.

Inspirez et expirez régulièrement. Vous devez sentir l’air circuler dans vos poumons. Vous pouvez aussi vous concentrer sur autre chose, une phrase, un objet ou une belle image. Peu importe. Le calme se fait dans votre tête. Au
début tout un tas de pensées viennent s’immiscer dans la méditation, mais si vous ne leur prêtez pas attention, elles se font de plus en plus discrètes. Un mantra efficace : j’ai des pensées mais je ne suis pas mes pensées.

Sport, Massage, Paris, Coach, Yoga, Happiness, BLISS YOU

Sarah Doval

4- Ayez de la patience.

Ne vous agacez pas si vos pensées prennent des chemins de traverse. C’est normal c’est que votre esprit, qui tourne à plein régime, s’égare un peu. Reportez simplement votre attention sur votre focus.

5- Petit exo de méditation consciente !

Vous êtes confortablement allongé sur le dos. Les jambes et les bras espacés, les paumes de mains tournées faces au sol, en contact avec la terre. Parcourez chaque partie du corps. Les pieds… Les mollets… Les genoux… Les cuisses… Les fessiers… Les mains… Les avant-bras… Les coudes… Les bras… Les épaules… Le dos… L’arrière du crâne… Le visage… Tout le poids du corps tombe dans le sol (…) Imaginez que vous êtes allongé sur une plage de sable blanc… Le sable épouse la forme de votre corps… Sentez l’eau fraîche qui vient caresser les talons et les mollets… Sentez le sable mouillé glisser sous la peau (…) Oubliez le sable et donnez-vous entièrement au ressenti.

Sport, Massage, Paris, Coach, Yoga, Happiness, BLISS YOU

6- Premiers effets.

Il est possible qu’au début vous vous sentiez plus mal. Sans distraction extérieure, les douleurs et les angoisses se remarquent plus. Prenez-en conscience et continuez à méditer. On ne fait pas disparaitre les tensions en les repoussant. C’est en acceptant la douleur qu’on peut la gérer.

7- Des résultats rapides.

Pas besoin de pratiquer pendant des mois pour ressentir les effets positifs de la méditation. Des études montrent qu’on ressent des changements après seulement 4 séances de 20mn. On est en meilleure forme, moins angoissé et on peut mieux se concentrer.

Merci à Sarah Dorval, notre spécialiste Hatha Yoga Traditionnel pour cet instant de pure méditation 🙂

La vie est une expérience, BLISS YOU.

 

 

 

 

 

 

bliss you médecine douce

Osez briller !

Souvent dans mes consultations, je me retrouve confrontée à un phénomène très répandu : la peur de briller. Je me trouve face à des personne très talentueuses, très intelligentes, pleines de dons mais qui préfèrent, consciemment ou pas, les laisser en sommeil pour ne pas déranger, ne pas trop s’imposer. Leur argument quand on met à jour le souci : Mais qui suis-­je pour me permettre d’aspirer à gagner ma vie avec ce job/ être une artiste reconnue / être au top dans mon domaine ? Il est vrai que l’on est éduqués à se minimiser, à être humbles car « ça ne se fait pas » d’avoir envie de briller.

Si jamais on a un peu d’ambition on nous reproche vite d’avoir « les dents qui rayent le plancher » ou pire d’être prétentieux. Et ce dès l’enfance. On nous remet en place « Tu te prends pour qui ? » « Tu sais combien de personnes vivent de ce métier aujourd’hui ? » « Pfff tu rêves » Du coup plus on avance plus on s’éteint. On choisit d’être dans la norme. De ne pas trop déborder pour ne pas déranger. Et on passe à côté de sa mission de vie. Car oui, très souvent on a conscience de ce que l’on devrait faire, ce que l’on pourrait apporter au monde mais on s’autocensure. On se brime comme l’ont fait ceux à qui on a eu le malheur de confier nos ambitions un peu folles ou étonnantes.

Observez vous, surveillez votre censeur intérieur, que dit il quand vous rêvez de succès ? Notez bien ses remarques et essayez de comprendre d’où elles viennent. Souvent vous reconnaîtrez un proche, un prof, une institutrice. Le simple fait de remarquer que cette voix intériorisée n’est pas la vôtre va vous en libérer. Pour lui clouer le bec définitivement, trouvez les réponses les plus concrètes possibles à ses remarques. Par exemple « Tu es nulle » => « Non regarde, j’ai réussi tel et tel examen difficile, j’ai fait mes preuves en réussissant ceci et cela ». A chaque petite phrase assassine trouvez la réponse et ne vous laissez plus écrabouiller.

Qui êtes vous pour briller ? Il est grand temps de prendre la question à l’envers : De quel droit privez vous le monde de vos dons ?

Par Caroline De Surany, experte en coaching de vie BLISS YOU

La vie est une expérience, BLISS YOU.

 

 

 

 

 

 

 

APOLOGIE DU BÂILLEMENT

Et alors, sans prévenir, j’ai bâillé. Quel connard ! Mais je n’ai pu m’en empêcher !

Holden Caulfield, L’attrape-cœurs, J.D. Salinger

 

Quand j’étais en formation pour devenir praticienne de la Méthode Grinberg, on mettait beaucoup l’accent sur ce qu’on appelait “laisser travailler le corps”. Ce qui veut dire à la base que c’est le corps le patron et que si, durant une séance, il veut trembler, transpirer, avoir la chair de poule, pleurer, rire bêtement ou roter, on doit le lui permettre et même l’encourager à le faire. Je pouvais m’arranger avec la plupart des choses que faisait le corps de mes clients mais au début de mes études, il y a une réaction qui m’a interloquée : le bâillement.

Malgré ma formation, si une personne installée sur ma table bâillait, c’était difficile de balayer le sentiment que j’étais en train de l’ennuyer, qu’elle n’apprenait rien, que je ne travaillais pas sur quelque chose de vraiment pertinent. S’ensuivaient généralement quelques secondes de panique : devrais-je œuvrer autrement ? ouvrir une fenêtre ? faire des claquettes ? De leur côté, nombreux étaient les clients très conscients de bâiller durant la séance, et qui se livraient à d’impressionnantes acrobaties des maxillaires pour réprimer cette envie. La pratique, l’expérience, la confiance dans mon travail et dans le corps du client m’ont tirée de là et finalement, les bâillements de mes clients ont cessé de me poser problème. Il arrive parfois que je bâille avec eux. Il arrive aussi parfois que j’utilise le bâillement pour les encourager à respirer plus profondément ou détendre leur mâchoire.

Pourtant, si involontaires que soient les fonctions corporelles, on fronce presque universellement le sourcil quand il s’agit de bâiller, en second vient peut-être le fait de péter. Bâiller est synonyme de fatigue et d’ennui et cela est considéré comme grossier dans la plupart des cultures – surtout si on ne met pas la main devant sa bouche.

Tandis que je préparais un Breath Lab incluant l’expérience du bâillement conscient, je suis allée voir de plus près en quoi consistait l’oscitation (terme médical qui le désigne) et fus bien surprise de ce que je trouvai.

BIRDS DO IT, BEES DO IT…

En fait non, les abeilles ne bâillent pas. Mais tous les mammifères (à l’exception, curieuse, des girafes et des baleines), les poissons, les oiseaux et même les serpents le font. Les êtres humains bâillent dans le premier trimestre de leur existence dans l’utérus et continueront avec une moyenne de 250000 bâillements en une vie.

Si nous le décomposons, nous voyons que le bâillement consiste à ouvrir la bouche, inspirer profondément, rester suspendu un temps très bref au plus fort de l’inspiration, puis à expirer. Les muscles du visage, la tête, le cou et la gorge sont contractés et étirés – particulièrement autour des mâchoires – et les trompes d’Eustache à l’intérieur des oreilles sont ouvertes (ce qui est la raison pour laquelle bâiller aide parfois à se déboucher les oreilles en avion). Généralement, les yeux se ferment et peuvent même s’humidifier. Toute l’opération dure en moyenne 6 secondes.

Bien que bâiller excessivement puisse être le signe d’un état de santé alarmant tel un problème au cœur ou au cerveau, la plupart des effets physiologiques du bâillement sont bénéfiques. Le rythme cardiaque et la température du corps augmentent, ce qui augmente l’afflux du sang au cerveau, l’aidant à fonctionner convenablement. Tous ces muscles qui s’étirent et se contractent facilitent le flux de la lymphe, ce qui permet d’éliminer les toxines du corps. On peut donc penser que bâiller est une mini-séance de sport sur plusieurs niveaux.

 

 

RIEN À VOIR AVEC UN BESOIN DE SOMMEIL OU D’OXYGÈNE

Bien que bâiller soit un réflexe ancien en termes de développement et d’évolution de l’espèce, son rôle suscite toujours le débat chez les scientifiques.

La plupart d’entre nous se sont vu enseigner que nous bâillons parce que nous avons besoin d’amener plus d’oxygène dans notre système et de relâcher l’excès de dioxyde de carbone. Mais les études menées dans les années 80 par Robert Provine, psychologue américain expert du bâillement, ont montré que bâiller ne change pas le niveau d’oxygène ou de dioxyde de carbone dans le sang. Et bien que le bâillement soit souvent associé au sentiment de fatigue, une étude de 1996 (R. Baenninger et.al.) a démontré que la fréquence des bâillements n’a aucune relation avec la quantité de sommeil.

L’explication la plus prometteuse concernant le bâillement nous vient des études de 2011 et 2014 conduites par Andrew Gallup de l’université de Princeton qui conclut que le corps utilise le bâillement pour réguler la température du cerveau. Comme un ordinateur, notre cerveau ne fonctionne pas bien s’il est en surchauffe. Comme on le sait à présent, quand on bâille, le rythme cardiaque augmente sensiblement, ce qui élève la pression sanguine et amène un sang plus frais des poumons et des extrémités jusqu’au cerveau – un peu comme le radiateur d’une voiture rafraîchit le moteur.

Gallup a trouvé que les gens étaient enclins à bâiller si la température ambiante était plus fraîche que leur température corporelle interne ; qu’ils bâillaient moins si la température extérieure était très élevée (l’air inhalé durant le bâillement ne servirait pas à rafraîchir le cerveau) ou au contraire extrêmement froide (précisément parce que le cerveau n’avait pas besoin de se rafraîchir ou parce que l’air froid était perçu par le corps comme indésirable). En outre, bâiller la bouche grande ouverte permet aux parois des sinus de s’étendre et de se contracter comme des soufflets, ce qui conduit de l’air plus frais au cerveau.

Si cette explication thermorégulatrice est désormais bien documentée, on signale cependant que des musiciens professionnels bâillent juste avant de jouer un morceau difficile ou que des parachutistes bâillent juste avant de sauter de l’avion. Il semblerait donc que cette fonction de “rafraîchissement du cerveau” ne vaille pas pour tout bâillement. Certaines études posent le fait que bâiller sert à accroître la vigilance, d’autres que cela diminue le stress – toutes pointent que bâiller est une activité qui accuse une transition comportementale, aidant l’esprit et le corps à se déplacer du sommeil à l’éveil, du repos au mouvement, de l’ennui à la stimulation (et vice-versa).

TOUJOURS À BÂILLER ?

Si tu as commencé à bâiller en lisant ceci, ne t’étonne pas – le bâillement est hautement contagieux. Tu as probablement remarqué qu’une personne qui bâille peut déclencher une cascade de bâillements autour d’elle. Bâiller active manifestement dans notre cerveau des “neurones miroir” impliqués dans l’imitation des actions d’autrui. De nombreuses discussions tournent autour du fait de bâiller ou non par contagion, comme signe de réponse empathique élaborée : certains disent que les sociopathes ou les personnes souffrant de troubles relatifs à l’empathie seront moins enclins à bâiller si quelqu’un d’autre le fait, mais les résultats demeurent peu concluants. Pour quelques-uns, le simple fait d’entendre un bâillement suffit à en déclencher un.

La prochaine fois que tu bâilles, que ce soit spontané ou contagieux, ne lutte pas. Prends-le comme un signal de réveil. Ouvre tes mâchoires en grand grand grand ! Sens tes poumons prendre de la place. Si tu peux le faire tranquillement, étire tes bras et ton dos, et ouvre ta poitrine. Sers-t-en comme l’occasion de te demander si tu as faim, si tu as besoin de changer d’activité (te lever, bouger, te dépêcher, ralentir) ou si tu as besoin d’être attentif envers quelque chose ou quelqu’un autour de toi. Si tu accordes à ton bâillement le droit d’exister au lieu de le réprimer, tu augmenteras son pouvoir de te recharger et de te connecter avec ce qui est en toi et autour de toi.

Par Elaine Konopka, coach psycho-corporel BLISS YOU, spécialiste Méthode Grinberg et fondatrice The Attentive Body. 

Source : http://elainekonopka.com/fr/

 

La vie est une expérience, BLISS YOU.